...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Matthew C. Powell

Aller en bas 
AuteurMessage
Matthew C. Powell

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 01/03/2008
Age : 29

MessageSujet: Matthew C. Powell   Dim 2 Mar - 19:48

MATTHEW POWELL
Fiche #... (à ne pas modifier)


    2 Février 2008
    West London, Kightsbridge.


    La pluie battait à tout rompre, ses gouttes s’écrasant avec frénésie sur la land rover grise que l’on voyait remonter l’allée boueuse. A son volant, un adolescent au visage fermé, un garçon au regard perdu et triste laissait aller ses pensées torturées. Grand, ses cheveux blonds encadraient un visage sérieux et pâle, ses deux yeux bleu gris étant animés d’une lueur constamment farouche.
    Il stoppa son véhicule à l’entrée d’une villa aux grands volets verts, dont le jardin impeccablement entretenu laissait entendre qu’une famille plutôt aisée vivait en ces lieux. Du gazon frais et bien nourri, aux fleurs délicates sagement rangées sur le bord de l’allée, les lieux étaient pourtant dénués de toute chaleur. Et Matthew Charly Powell, anglais depuis bientôt cinq ans, trouvait sa maison bien froide et triste, en ce début février.
    Après avoir coupé le moteur, c’est avec une lenteur inappropriée qu’il gravit les escaliers en pierres blanches qui menait à l’entrée de la villa Powell. Et lorsqu’il y fut entré, ce fut d’une démarche digne d’un spectre qui parcouru le long couloir immaculé. Aucune réaction lorsqu’un éclair zébra le ciel, aucun regard en réponse d’un appel qui lui était destiné.

    « Matt ! »

    Une femme grande, à la chevelure rousse et bouclée venait d’apparaître apparemment affolée. Ses grands yeux gris commençaient à se remplir de larmes, tandis qu’elle se jetait dans les bras de son fils. Son fils qui n’eut d’ailleurs aucun geste pour y répondre. Un simple clignement de yeux était seul témoin de sa surprise, et les lamentations suraiguës de sa mère ne suffirent pas à lui arracher un mot. C’est même avec un certain recul qu’il écoutait Lady Powell, étrangement ailleurs, comme si il rêvait encore.

    « … Morts d’inquiétude ! Ton père sillonne tout Londres depuis deux jours à ta recherche ! Mais qu’est-ce qui t’as pris de partir sans rien dire ? Nous avions même pensé … » Elle déglutit avant de poursuivre, d’une voix plus enrouée encore : « Nous avions pensé qu’il t’était arrivé la même chose qu’à Kate ! »

    Là par contre, impossible pour Matthew de passer outre. Ce dernier mot lui soutira un léger pincement au cœur, tandis que ses dents grincèrent l’espace d’un instant. Il se dégagea de l’emprise de sa mère, et loin de souhaiter rompre le mutisme qui le frappait, il se contenta de se diriger vers sa chambre avant de s’y enfermer, les quelques phrases que décréta la femme n’atteignant alors plus ses oreilles.
    Ce voyage lui paru prendre des heures, et une fois sa chambre fermée à clefs, il s’allongea sur son lit, enfouissant sa tête entre ses bras.
    Il se sentait abandonné, en proie à une tristesse telle qu’elle lui déchirait le cœur, et il lui était impossible d’ôter de son esprit ce nom si important, et en même temps celui qu’il aimerait de tout cœur oublier.

    « Katelyn … »

    28 Janvier 2008
    London, High School.


    « Katelyn ! Qu’est-ce tu fous, ça fait une heure que je t’attends ! »

    Quelques jours plus tôt, au lycée de Matt. Ce jour ci il faisait beau contrairement à la tempête qui allait s’abattre sur le pays, dans les jours qui allaient suivre.
    Le jeune Powell attendait dans sa toute nouvelle voiture, cadeau que son père lui avait fait quelques jours auparavant, pour fêter sa majorité.
    Pianotant avec une certaine nervosité le dessus du volant, le garçon fronçait les sourcils tandis qu’une jeune fille au visage rieur courrait dans son rétroviseur.

    « Oui, ch’suis là Matt ! »

    Katelyn Powell, cherleader du lycée, et cadette de deux ans de Matthew prenait place du côté passager, un immense sourire aux lèvres. Aux yeux du garçon, c’était une petite brune aux grands yeux azures et aux lèvres aussi rosées que ses joues. Cette dernière fit une petite mimique amusée avant de décréter avec la fraîcheur qui la caractérisait toujours :

    « Ça fait combien de temps que t’es là ?
    -Ça fait bien dix minutes que je t’attends, autant de dire que je ferais pas ça tous les jours !
    -Oh ça va Matt ! Tu vas pouvoir frimer autant de fois que tu veux devant toutes les filles du lycée ! En contre partie tu bien attendre que ta sœur chérie sorte de cours nan ?
    -Et bien, si ma sœur chérie ne se bouge pas son cul un peu plus souvent, elle risquera fortement à l’avenir de rentrer à pieds à la maison.
    -T’oserais pas ! Papa sera jamais d’accord ! »

    La jeune fille croisa ensuite les bras d’un mouvement rageur, sachant pertinemment qu’il était totalement inutile de poursuivre la conversation. Plus têtu que son frère ça n’existait certainement pas ! Impossible d’avoir le dernier mot avec lui, et c’était toujours avec une certaine satisfaction qu’il gagnait face à sa petite sœur.
    Les deux adolescents passèrent devant un groupe de jeunes filles de seconde année, qui se mirent à glousser lorsqu’elles virent qui étaient au volant de la voiture.
    Tandis que Matt paraissait imperturbable, Kate elle leva les yeux aux ciels avant de soupirer.

    « Déjà qu’avant Micky et sa bande passaient leur temps à te reluquer, j’ose même pas imaginer ce que ça va être maintenant ! Tu pourrais pas être un peu moins populaires auprès des filles ? Heureusement que y’en a d’autres genre Mr-muscles de ton équipe là, sinon tu pourrais même plus faire un pas dans les couloirs du lycée sans te faire agresser ! »

    Matt resta de marbre, lançant seulement un regard agacé au groupe de filles qui venaient de disparaître de son champ de vision. Ce n’était pas vraiment sa faute si il attisait autant la convoitise de certaines filles du lycée. Si on le trouvait séduisant, ce n’était pas forcement pour son physique (puisque chacun le voyait différemment), mais surtout parce qu’il dégageait une certaine assurance, un mystère qui séduisait les plus naïves. Parce qu’il faisait partie de l’équipe de lacrosse, et parce qu’il était issu d’une famille riche et respectée, la gente féminine comptant parmi les plus superficielles filles du lycée lui courait après. Oui, seulement cette catégorie, parce que Matt était tout sauf gentil et serviable auprès de ses camarades. Une des seules personnes qui méritait (à son noble avis) ses égards, c’était sa sœur.

    Pour ce qui était de Mr-Muscle, Katelyn parlait en fait de Bersford, Kenneth de son nom, le capitaine de son équipe. Si Matt était plutôt populaire au lycée, l’engouement qui était destiné à Kenneth était de loin le plus important.
    Mais le Powell ne lui enviait nullement cette popularité, préférant de loin son habituelle solitude qu’il affectionnait tant.

    « C’est comme la dernière fois, Samantha m’a tanné pendant une heure pour que je lui dise comment je le voyais ! J’te jure, des fois on se demande dans quel lycée on a mis les pieds ! Toutes des folles furieuses ! » Elle marqua une pause avant d’ajouter : « Et toi avec Amy ? »

    Un sourire narquois s’était dessiné sur ses lèvres. Matt sentait qu’elle souhaitait l’embêter, et là fallait avouer qu’elle y arrivait plutôt bien. Mais hors de question de lui montrer, et c’est avec un calme hors du commun qu’il répondit :

    « Tu sais très bien que je ne peux pas la supporter alors pourquoi tu poses cette question ? Est-ce que je te parle de l’espèce de caniche qui te suit constamment ? Harry Oward c’est ça ? »

    Encore une fois, Matt avait marqué un point. Harry était le tout premier copain que sa soeur avait eut, il y avait des années de ça. Tandis que Kate était devenue une charmante jeune fille, le pauvre garçon quand à lui n’avait pas été gâté par la nature. Et alors qu’il courrait toujours après son ex-petite copine, Katelyne elle refusait même de reconnaître qu’elle avait pu un jour sortir avec lui. Réaction que son frère trouvait des plus amusantes.

    « Ca va, je rigole Kate, que dirais tu d’aller faire un tour à McDo avant de rentrer, et pour me faire pardonner ? » lui dit il, percevant son énervement.

    Un petit sourire se dessina sur la mine jusque lors boudeuse de sa sœur. Encore une fois elle ne fit pas la tête longtemps, et le reste du voyage fut marqué par les chants hystériques de la jeune fille, sur un air d’hymne national américain.

    29 Janvier 2008
    London, British Library


    « Quoi.
    -Il faut absolument que tu rentres Matt, c’est important qu’on en parle à la maison.
    -…
    -Matt ? Tu écoutes Matt ? Matt !! »

    Matthew éteint son portable d’un geste lent, ses yeux écarquillés par l’horreur. Une unique larme dévala sa joue, avant de tomber sur son devoir d’anglais. Il était à la bibliothèque depuis plus d’une heure pour pouvoir plancher tranquillement et le calme effrayant et l’immensité des lieux n’arrangeaient en rien la profonde détresse dans lequel il venait d’être plongé.
    Sa sœur, son unique sœur, sa petite Katelyn venait s’ajouter au nombre croissant de disparus. Ce problème qui n’était pas le sien, celui qu’il pensait ne jamais toucher sa famille venait pourtant de se produire. Et que pouvait il faire dans tout ça ? Rien. Rien du tout. Mais si il était sûr d’une chose, c’est que ce soir il ne rentrerait pas.
    Un grondement sourd retenti dans toute la bibliothèque tandis que la pluie s’abattait sur la ville, dans un bruit de tonnerre.


DIVERS

  • Avatar : Philippe vient de http://maniiac-shower.deviantart.com/
  • Avis sur le Design : Très beau, vraiment Smile
  • Comment trouvez vous le forum ? Le concept est bien trouvé, le niveau RP à l'air bon ^^
  • Comment avez-vous connu ce forum ? Sur le site Obsession
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew C. Powell

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 01/03/2008
Age : 29

MessageSujet: Re: Matthew C. Powell   Lun 10 Mar - 22:56

Bonsoir, c'était juste pour savoir si c'était normal que je n'ai aucune réponse concernant ma fiche pourtant terminée? Je me suis d'abord dit que c'était en partie pour l'absence des administrateurs ces temps ci, mais comme une autre fiche qui a été faite après moi a été validée, je commence a me demander si on a remarqué ma présence ^^'
Ou c'est p-être parce que quelque chose ne va pas dans ma fiche?

éclairez moi SVP Smile
Merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naomi Ann Wilde
fondatrice
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 05/01/2008
Age : 27

MessageSujet: Re: Matthew C. Powell   Mer 12 Mar - 19:33

Très belle fiche. Je suis désolée pour le retard de validation, j'avoue que je suis un peu plus absente ces temps-ci. Aussi, je te valide tout de suite =D & encore désolée !

_________________


«WHY WOULD I CARRY SUCH A WEIGHT ON MY SHOULDERS ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lost-reflect.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Matthew C. Powell   

Revenir en haut Aller en bas
 
Matthew C. Powell
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Matthew "Matt" Williams
» Todd Powell. Bad, bad guy.
» Matthew Daddario avatars 200x320 pixels
» snapchat de matthew daddario + maTrio
» (M) MATTHEW DADDARIO ? only a smile to wait for her, to want to gain her

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOST REFLECT * :: AT BEGINNING * :: Présentations & Postes vacants. :: Fiches validées-
Sauter vers: